Les techniques du printemps républicain

Cela fait maintenant de nombreux mois que je me heurte à la violence des laicistes principalement sur le réseau twitter. Je ne suis pas le seul à en être victime. Suite à une discussion, j’ai réalisé que les membres du printemps républicain ou apparenté usent toujours des mêmes techniques. Je vais tenter d’en faire la liste ici.

L’amalgame

quand on tente de débattre avec un laiciste. Il arrive irrémédiablement un instant où il va farfouiller vos abonnements twitter puis en tirer des conclusions. Exemple récent.

– vous espérez sans doute que votre ami Tariq obtienne la nationalité française !!
– ?

Explications : Le zigoto en question avait pisté mes abonnements puis conclu que mon abonnement à Tari Ramadan sous entendait un soutien à cet islamologue. Il n’a pas regardé que je suivais aussi Caroline Fourest ou Céline Pina. Bref, cela lui permet de botter en touche et de ne plus débattre.

L’expérience personnelle

Un classique. La principale obsession du printemps républicain est l’invasion de l’islam dans nos quartiers et / ou nos écoles. Il y aura toujours un individu qui a vu des cités envahis par les frères musulmans ou des fillettes en bas age voilées ou voile intégral à chaque coin de rue.

Si on explique que l’on connait les quartiers en question. On a invariablement la même réponse : nous sommes dans le déni. J’aborde le sujet du déni aussi dans cet article.

Le spam

certains laicistes écrivent des articles comme s’ils détenaient la vérité, oubliant qu’un blog ne reflète qu’une opinion rarement aussi fiable qu’un article de presse avec de bonnes sources. Croyant donc détenir une vérité, ils spamment chaque tweet en copiant collant le lien vers leurs articles. Un matraquage publicitaire agressif.

Si on ose critiquer la méthode, on se heurte à un dialogue de sourds. ci dessus, le spamming concernait le CCIF, ce dessous on peut constater une obsédée de l’association Lallab.

La chasse aux tweets

Dans leur tableau de chasse, le printemps républicain n’a eu qu’une seule tête : Celle de Medhi Meklat (j’en parle ici).Cela a donc inauguré une nouvelle méthode en espérant obtenir le même filon : la chasse aux tweets

j’ai moi même subi cette petite chasse mais les chasseurs sont revenus bredouilles car , chance pour moi, aucun tweet n’était ambigu ou sorti de son contexte. ils se sont donc contenté de se moquer de mes pieds (véridique)
bref, la chasse aux tweets finit par sombrer dans le ridicule le plus complet mais on assiste encore à quelques tentatives.

L’appel de la meute

Cette technique est souvent utilisé. Quand un fan de la laïcité extrême est pris en défaut, vous pouvez être certain qu’un certain nombre de ses copains vont lui venir en aide en utilisant les autres techniques ci dessus.

Le blocage

Le printemps républicain n’aime pas débattre. et un de leurs derniers réflexes quand leurs arguments sont trop faibles est de bloquer l’interlocuteur sur les réseaux sociaux. Exemple avec Laurent Bouvet qui, au lieu de débattre, fera dans la provocation infantile rompant tout dialogue.

Conclusion

Je pense que cela sera le dernier article concernant le printemps républicain. Leurs derniers excès me donnent l’impression que leurs batteries sont vides. Leur sens du débat est si consternant que seuls Yann Moix ou Raphael Enthoven font écho à leurs polémiques. Le seul hic est le danger que ce mouvement peut porter en germe. Une personne fragile ou avec un coup dans le nez qui lit la prose de ce mouvement au premier degré peut très vite imaginer que le monde entier va être sous la domination des frères musulmans. Cela peut prêter à rire mais cela peut engendrer de dangereuses situations.

Laisser un commentaire