Techniques de survie en réunion

C’est l’une des pires épreuves que je puisse subir dans le contexte de mon travail : La réunion.

Il faut d’abord que je vous donne quelques précisions. Je n’aime pas mon travail. Je le considère comme une activité alimentaire. je suis content d’avoir un salaire mais je ne prends pas du plaisir à pratiquer ce métier. hmmm j’entends vos questions :

– Mais Bobig si tu n’aimes pas ce que tu fais ? pourquoi tu ne changes pas ?
– Oui je comprends tes interrogations cher lecteur mais il faut bien comprendre un trait caractéristique de ma personnalité. Si je fais une activité par contrainte, je m’ennuie. Explication : si j’étais artiste professionnel, je me ferais chier comme un rat mort. Donc peu importe le domaine d’activité,  travailler m’ennuie. Je fais mon job correctement mais je m’emmerde.

fin de la parenthèse.

224

Après une nuit de festoyades ou de hardcore gaming, il est souvent difficile de maintenir son attention lors d’une assemblée. Grâce à des années de pratique, je maitrise assez bien l’art de la réunion. Je vais essayer de compiler mes différentes méthodes pour s’ennuyer un  minimum et éviter de s’endormir.

  1. se mordre la joue : Un classique. Quand le sommeil me gagne, je me mords plus ou moins vivement l’intérieur de la joue.
  2. Se pincer la cuisse : Une variante de la première technique.
  3. Faire des grimaces à vos collègues.
  4. hocher de la tête à chaque proposition du boss. risque de douleurs cervicales mais bonne image auprès de la hiérarchie.
  5. observer les bâillements des collègues et leur faire les gros yeux ou une œillade complice.
  6. utiliser son iphone pour…heu…je …. je vous laisse. le grand boss m’a repéré pianotant sous la table…

Si vous avez d’autres techniques, je suis preneur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.