Sifaoui l’expert en carton

Je me sens con. Je suis un blogueur trou du cul qui donnait des leçons de déontologie à Sonia Mabrouk en Janvier. Force est de constater qu’elle avait raison de me dire  « que son seul objectif est de vraiment faire vivre le débat, le vrai débat, démocratique » L’émission avec Mohamed Sifaoui était sans concession. Les questions claires et précises. J’avais déjà parlé de cet personne en novembre 2015 et l’émission de Sonia Mabrouk a permis de démontrer, une fois de plus, que c’était un expert en carton.

Mohamed Sifaoui est donc sur le plateau. Pour rappel, il a sorti un magazine « contre terrorisme » en Janvier. Le 11 janvier précisément. une date symbole après les attentats de 2015. On devine déjà l’élégance du bonhomme.

« je ne pense pas qu’il appartient à la république de dire quel islam elle veut, il appartient en revanche à la république de dire quel islam elle ne veut pas »

Que cette phrase est jolie. La question est simple. cela colle t-il à la réalité de la loi ? l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 dit « la république ne reconnait, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ». Si on peut s’interroger sur le projet d’Emmanuel Macron en se demandant si c’est le rôle de l’état d’organiser une religion, il est clair que Mohamed Sifaoui n’a pas creusé la question. Aussitôt le journaliste franco-algérien aborde les islams qui ne correspondent pas avec la république : Les frères musulmans et le salafisme du wahhabisme saoudien.
Un discours classique. Difficile de nier que ces deux mouvements portent en eux une grande violence.

Sonia Mabrouk aborde le sujet d’un sondage où 56 % des français pensent que l’islam est compatible avec la république. Mohamed Sifaoui a un mal fou de dire la même chose. Sonia Mabrouk insiste. Il fait des pirouettes et parle de la maladie dont souffre l’islam en citant Abdelwahab Meddeb. Classique. Puis il reparle à nouveau des frères musulmans et le salafisme du wahhabisme saoudien.

Cela fait maintenant quelques minutes que l’entretien a commencé. L’expert, invité régulier des plateaux de télévision, n’a encore rien dit de nouveau. Des poncifs. Sonia Mabrouk continue l’interview en abordant le comportement de Mohamed Sifaoui sur ces sujets. Sur internet ou ailleurs, il est souvent agressif (voir mon article de 2015)

C’est la deuxième fois qu’il dit « il ne faut pas infantiliser les musulmans » et finit par admettre qu’il ne pense pas que l’islam est compatible avec la république parce qu’il est phagocyté par ….Les frères musulmans et le salafisme du wahhabisme saoudien. On retient déjà des petits tics de langage « à tout le moins » , « phagocyter »

Si on fait à nouveau un bilan. Il n’a strictement rien dit. Comment cet expert sait il que l’islam en son entier est influencé par les intégrismes. On s’accroche à son siège. La réponse est puissante.

« quand vous tapez sur internet le mot islam..ou que vous êtes une personne musulmane et que vous cherchez de bonne foi, à avoir des réponses sur des questions bien précises..les 10 , 20 premières pages… » Interruption de Sonia mabrouk qui , comme vous et moi, réalise que c’est un argument bidon.
personnellement, quand je me suis intéressé à l’islam, je ne suis pas allé sur internet. mais j’ai tout simplement acheté « l’islam pour les nuls » et « le coran pour les nuls ». Mohamed dit ensuite que la plupart des librairies musulmanes distillent une littérature islamiste. D’où vient cette information ? et ne prend t-il pas les musulmans pour des cons après avoir dit qu’il ne fallait pas les infantiliser ?
Puisqu’il ne peut pas répondre sur le fond. Il va aborder sa situation personnelle avec les menaces qu’il encourt d’avoir dénoncer l’islamisme. On ne peut que compatir avec sa situation, mais niveau argumentation, c’est un peu creux. Et là pour les trois prochaines minutes, nous allons découvrir ensemble pourquoi Mohamed Sifaoui est un expert en carton et qu’il n’a aucune légitimité pour parler de l’islam.

« le voile est un problème…le voile est un symbole de l’infériorisation de la femme » on fait une petite pause. Que les toutes religions aient un problème avec les femmes. c’est un fait. on peut meme sortir du cadre religieux en disant que c’est la société entière qui a un soucis. Mais dire que le voile est un symbole de l’infériorité de la femme, pour un expert de l’islam, cela pose un problème. J’expliquais ma démarche pour essayer de comprendre l’islam avec ma lecture du « coran pour les nuls ». Lisons ensemble ce que dit Malek Chebel sur le voile.

Plutôt de la pudeur que de l’infériorité, mais Mohamed Sifaoui s’entête. il a la même attitude qu’un troll sur twitter. On argumente peu et on martèle la même idée jusqu’à pourrir le débat. Pire il ose émettre des doutes sur l’honnêteté de Latifa Inb Ziaten. Triste.

On peut résumer la pensée de Mohamed Sifaoui rapidement :

1) Les frères musulmans et le salafisme du wahhabisme saoudien, c’est mal.

2) le voile ce n’est pas bien.

c’est assez maigre. En 2016, je posais cette question « Pourquoi les médias invitent ils une personne qui devient si radicale en luttant contre les radicaux ? ». C’est toujours d’actualité deux ans après.

2 commentaires

  1. Le vide intersidéral ce monsieur. Il est un anti islam non assumé. Les non assumés font peine à voir. Je préfère les racistes assumés. Lol.

    Répondre

Laisser un commentaire