Retour aux sources

1995. Première connexion internet. 20 ans déjà. !! Je découvre enfin un monde dont je rêvais depuis le film « wargame« . utiliser un ordinateur et me connecter à un réseau mondial avec un objectif : partager mes artisteries au plus grand nombre. Création de mes premiers sites et envois de mes premières œuvres à travers le monde. cela demande du travail et d’approfondir des connaissances techniques.

2000. en trainant dans les forums de discussion et en farfouillant les listes de diffusion, je découvre le terme « weblog ». Aux Etats-Unis, un mouvement est lancé. Jour après jour, des utilisateurs utilisent un système de publication Blogger pour poster des liens, des anecdotes ou autres. Je tente l’aventure et je crée mon premier site bobig.free.fr. Les semaines se succèdent et je prends énormément de plaisir à mélanger liens, artisteries, anecdotes et opinions diverses. L’art et la vie confondues. J’ai la sensation enivrante d’être un pionnier. Je m’exprime sur internet avec rapidité, une totale liberté et moins de travail.

2003. Insatisfait chronique, j’ai déjà supprimé plusieurs versions de mon blog avec leurs archives. Je découvre les partages avec d’autres sites, je participe à des débats et je commence à avoir une certaine expérience pour maitriser les trolls. La liberté d’expression a un prix, on se confronte à la bêtise humaine.

002

2007. J’ai un site qui présente mes artisteries, un autre qui propose mes coups de cœur et opinions, et un blog de gamer où en bon geek je raconte les aventures de mon voleur dans le jeu « world of warcraft ». De jolies audiences. Je suis parfois invité à poster de la publicité sur mes sites, je refuse, trop attaché à mon indépendance.
Un outil en ligne fait son apparition « Facebook » je m’y inscris sous le nom d’Etienne Choubard (mon avatar qui m’accompagne sur le réseau depuis 1995). l’application est bien foutue. Elle donne la possibilité de s’exprimer et partager avec des amis virtuels. Plus aucune connaissance technique, moins d’effort on ne fait qu’accepter les conditions générales d’utilisation.

2014. Sept années ont passé. j’ai été très (trop) gourmand en réseaux sociaux (facebook, twitter, instagram, pinterest..) jusqu’à l’indigestion. Moi qui faisait grand cas de mon indépendance, je subis jour après jour de la publicité dans des fils d’actualité qu’un algorithme m’impose. Des « amis » m’espionnent et mettent à jour une grande base de données. On archive mes goûts, mes likes , mes partages pour vendre mon profil au plus offrant. Mon contenu ne m’appartient plus.

2015. Retour aux sources. Je me concentre sur mon carnet qui regroupe mes opinions, des anecdotes, des coups de cœur ou de gueule. Objectif : Fuir le flux d’information incontrôlé et les réseaux sociaux. Choisir et proposer mon contenu au plus grand nombre dans un système ouvert à tous : Le web.

Laisser un commentaire