Quinze jours contre le front national

Le 23 Avril dernier, j’ai voté blanc.  je n’envisageais pas ce premier tour des élections présidentielles comme un conseil de Koh Lanta avec des ruses et des stratégies pour éliminer un adversaire. Je voulais voter en bonne conscience pour un programme dans lequel je me reconnaissais.  Conclusion : Aucun candidat ne m’a inspiré.

Nous nous retrouvons donc au deuxième tour avec Emmanuel Macron opposé à Marine Le Pen.  Je n’hésiterai pas. toujours, je ferai opposition au FN. C’est un parti raciste qui n’a aucune solution pour la pays à part plus de divisions. mais quelque chose me chiffonne ces derniers jours. Je lis ça et là des partis ou des hommes politiques qui s’empressent de culpabiliser les abstentionnistes ou ceux qui votent blanc. Journalistes,  médias…tous ont le même discours de peur de l’extrême. et pourtant….

Depuis 2007, la parole raciste s’est libéré. Depuis 2001, la France a une obsession avec l’islam, les musulmans et pour dire les choses plus simplement les arabes.  Ce blog qui était au départ léger est devenu mon lieu d’expression pour décrire ces dérives vers le fascisme. la droitisation de la société. Janvier 2015, je postais cette image des couvertures des journaux français.

Droite, gauche…A croire que tout le monde préparait le terrain pour Marine Le Pen.

Depuis 2012, je note donc les dérives de ce pays. Je me fais insulter par des gens de gauche, de droite quand je leur dis que le débat prévaut toujours à la censure dans une démocratie digne de ce nom.
La liste est longue de ceux qui veulent interdire de parole ceux qui ne sont pas du même avis qu’eux : Laurent Bouvet, Amine El khatmi, Céline Pina, manuel Valls…des noms du FN ? non ce sont des personnes de gauche qui n’ont de cesse d’avoir un comportement extrême. De pointer du doigt le même sujet encore et encore. Sans penser aux conséquences. Amusez vous de lire les commentaires des comptes facebook de ces personnes. ça attire les racistes comme des mouches. Cela entretient un confusion malsaine où on ne sait plus qui pense quoi mais on sait qui pense contre qui.

Après les attentats, c’est carrément devenu la fête du slip. Quiconque n’est pas Charlie est un anti-républicain. Je me fais traiter d’idiot utile, d’islamo-gauchiste. Pourtant au quotidien, je combats avec d’autres les idées de Le Pen que l’on retrouve de plus en plus dans les partis traditionnels. Rappelez vous la déchéance de la nationalité. Une idée du FN ? non des socialistes..Écoutons Jean d’Ormesson sur le sujet :

« Toute la France s’est droitisé… » Voilà le bon résumé. Vous avez entendu la réponse de Manuel Valls ? Effrayant non… »les femmes qui subissent des agressions sexuelles dans ces quartiers » Un Lepéniste n’aurait pas dit mieux pour stigmatiser la banlieue.
Depuis 10 ans, une grande majorité des femmes et hommes politiques ont flirté avec les idées rances de Le Pen au lieu de les combattre…je peux faire une grande liste (Manuel Valls, Nicolas Sarkozy, Christian Estrosi…)

Voyons Nathalie Kosciuko-Morizet..matez ce beau tweet

On remonte quelques mois en arrière et l’on remarque sa campagne pour flatter les gens du FN où elle finit même par inventer un courant qui n’existe pas :le koufarisme.

Depuis 10 ans, en France, on a renoncé au dialogue, au débat, à comprendre les idées de l’autre. Depuis 10 ans, médias et politiques entretiennent une véritable confusion entre droite et gauche. Il faut seulement être anti ou pro…pas de juste milieu. Depuis 10 ans, Gauche et droite font des expériences de laboratoire pour récupérer la voix de crétins racistes au lieu de se concentrer pour stabiliser leur propre électorat avec des idées claires. Depuis 10 ans, on diabolise certains mais on banalise le pire des fascisme dans son discours. Et comble de tout, sur 10 ans, on prétend qu’on peut lutter contre le FN pendant les 15 jours entre deux tours.

Je suis blanc, j’ai un nom bien français. Je ne subirais pas les premières conséquences de l’arrivée du FN au pouvoir. Le seul hic ce sont mes enfants avec leurs têtes d’arabe. Donc je voterai contre le FN le 7 mai et je continuerai à lutter contre les idées de ce parti de fachos ici ou ailleurs.
Car on ne combat pas la connerie raciste uniquement pendant quinze jours, c’est un travail à plein temps.

Laisser un commentaire