Pokémon go – mon bilan

Il est temps de faire un petit bilan sur le jeu « Pokémon Go » . Il faut avouer que le phénomène est impressionnant. Dans les premiers jours du lancement officiel, sites, youtubeurs et journaux ont relayé toutes sortes d’informations. je ne reviendrais pas sur toutes les conneries (on a découvert un disparu avec le jeu…) ou autres aigreurs anti-jeux (on vit dans une société décervelée) mais plutôt modestement donner mon avis après avoir testé « pokémon go » durant trois semaines.

409

Rappel pour ceux qui n’ont pas suivi. source wikipedia :

Pokémon Go est un jeu en réalité augmentée. Le joueur dirige un avatar, dont il peut personnaliser l’apparence et la tenue à la création de son compte, sur une carte du monde. Cette carte du monde est liée à la position du joueur sur Terre et celui-ci doit ainsi se déplacer avec son téléphone pour se déplacer dans le jeu. Le joueur peut observer à une certaine distance les environs, ce qui permet d’afficher les différents éléments du jeu à portée : Pokémon, PokéStops et arènes. Il peut ainsi parcourir les villes, capturer des Pokémon ou encore combattre dans des « arènes »

On va commencer par les points positifs

  • la nostalgie : le jeu pokémon est sorti sur game boy il y a vingt ans.  Il a accompagné toute la jeunesse de mes gosses (bobig junior a appris à lire grâce à ce jeu). Depuis 20 ans, on a acheté chaque version du jeu sur chaque console. Bref, pokèmon a trait à l’enfance.
  • l’idée de ne plus incarner un dresseur mais de devenir ce dresseur. Le monde autour de nous est un terrain de chasse.
  • L’aspect chasse au trésor que je pratiquais gamin.
  • la découverte de sa ville. Oui bêtement le jeu fait découvrir son environnement avec les pokestop (lieu qui permet de se ressourcer en matériel) J’ai eu la surprise de découvrir une sculpture cachée par des buissons a Fontenay sous bois.
  • le côté social.  Les gens discutent , partagent des astuces…Cet engouement enfantin fait du bien dans cette période un peu terne.

On va finir par les points négatifs

  • On se fait chier vite fait. Habitué aux versions gameboy et 3DS, où attraper une bestiole nécessitait un vrai combat, le fait de lancer bêtement une pokéball devient vite rébarbatif. Au bout de quelques jours, les Roucool ou Ratata sortent vite par les trous de nez.410
  • La réalité augmentée est une fumisterie. et aussi un bouffeur de batterie. J’ai vite désactivé cette option alors qu’au départ cela me faisait rêver. inutile.
  • Combat d’arène à chier. On tape du doigt, on glisse..vraiment bof. De plus, je pense qu’une grande majorité de joueurs ne font que chasser et collectionner les bestioles et non pas combattre en arène.
  • L’hystérie collective. Trop de buzz, trop de blabla…cela me rappelle les vieilles modes des rubik’s cube ou des pin’s, il y a une montée en popularité puis une descente inexorable. Vu l’accélération de l’information, j’ai la sensation que le soufflé va vite retomber.

Conclusion : Après l’enthousiasme des premiers jours, et suite à cet article, je vais désinstaller le jeu. Je n’y vois pas un si grand intérêt ludique.

Laisser un commentaire