Ma mère est une détective privée

On va partir d’un principe très simple : Les faits divers ne m’intéressent pas. je n’aime pas cette recherche de l’émotion quand les médias éclairent sous leurs projecteurs un drame familial ou un crime. Bref, je suis tout le contraire de ma mère. Elle carbure au meurtre, aux histoires lugubres. Les conséquences sont un peu tristes. Ma maman ne voit que le négatif. Dernier truc en date, le meurtre de la joggeuse Alexia. En Octobre, les médias étaient en boucle sur cette affaire quand j’ai rendu visite à mes parents. l’histoire est glauque. Alexia Daval est retrouvée morte en octobre dans des bois de Haute-Saône. Sa famille et en particulier son mari sont dévastés. Les images de la famille endeuillée passent sur la télévision de mes parents.

Ma mère : il est bizarre son mari. je n’aime pas sa tête.

Moi : Maman tu exagères !! tu juges sur le physique ! c’est vraiment chiant.

Ma mère : oui tu as raison mais il a quelque chose à se reprocher. il a du lui faire un truc à sa femme…

Moi : tu juges l’apparence des gens maman ! c’est inadmissible. Comme s’il existait un visage de coupable et un visage d’innocent. Ce n’est pas si simple..

Je vous épargne la suite, mais j’ai bien pris la tête à ma mère. La leçon de morale bien lourde. Ma mère était vexée.Les semaines sont passés quand soudain je lis les derniers titres de la presse et je tombe sur ça…

J’avoue que je suis un peu en mode silence radio. J’attends que l’affaire se tasse avant de voir mes parents. j’ai peur que ma mère me regarde comme ça…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.