Marathon De funès

Afin de préparer la rentrée dans des conditons de joie et de bonne humeur, j’ai décidé de mater des films avec Louis de Funès avec miss Bobig. on a commencé par :

Le grand restaurant

Le synopsis via wikipedia :

Monsieur Septime dirige d’une main de fer le célèbre Grand Restaurant « Chez Septime », temple parisien de la gastronomie française. Bien décidé à traiter le client comme un roi capricieux, il n’hésite pas à infliger un traitement infantilisant envers ses préposés, et ce à la moindre erreur.

Mais sa vie est bientôt bouleversée par l’enlèvement d’un chef d’État d’Amérique du Sud, le président Novalès, pendant que celui-ci dînait dans son établissement. Tout semble alors l’accuser de complicité…
Le bilan du film est bon jusqu’à la disparition du chef d’état qui laisse place à un n’importe quoi de course-poursuite. Bref 55 minutes de film où l’on se poile.  Notre scène culte  :

Hibernatus

via wikipedia. 1970. Un homme congelé dans les glaces du Pôle Nord est retrouvé miraculeusement vivant au bout de 65 ans par une expédition polaire franco-danoise. Après enquête, il s’avère qu’il s’agit d’un jeune homme de 25 ans nommé Paul Fournier, parti en exploration en 1905 et parfaitement conservé. Il est alors progressivement réanimé par le professeur Loriebat, spécialiste mondial de l’hibernation artificielle.

Là on s’est poilé du début à la fin.  Le scénario est bien foutu et ne laisse pas de temps mort.  Notre scène culte (mais il y en a d’autres)

La folie des grandeurs

Le scénario est un peu compliqué à résumer. Cliquez ici pour vous faire une idée. Je n’ai pas arrêté de parler de ce film à miss Bobig.

– tu es sûr que ça va être drôle ?
– ma fille ! des gags à la seconde…j’ai un très bon souvenir !!

Au visionnage, super grosse déception !! le film a super vieilli et manque de rythme.  Je regarde ma fille qui m’envoie un regard terrible.  Le bilan est catastrophique. on coupe le film avant la fin et on va se coucher la mine triste.

Le marathon n’est pas encore terminé. Ce week end, on attaque « fantomas contre scotland Yard » – mon film culte. Si miss bobig est déçue, je m’arrache le testicule droit.

Laisser un commentaire