manifeste pour un Printemps républicain

320

Alors que le chômage perdure, que des personnes sont dans la rue pour défendre le code du travail…d’autres continuent un autre combat..encore et encore..surfant sur la peur des uns sur les autres.
Déjà, le titre me gène beaucoup. « manifeste pour un Printemps républicain » référence aux différentes révolutions. les printemps arabes. Cela laisse à penser que nous vivons sous une menace de dictature. Étonnant excès de langage. Vient ensuite l’introduction du magazine Marianne ( encore eux ) :

321

Fichtre la république est malmenée…pas les citoyens à qui on demande de faire sans arrêt des efforts pour se serrer la ceinture jusqu’à la fin du mois. Non la république et la fameuse laïcité qui ne demandait pourtant rien à personne.

322

On dirait du Manuel Valls. On revient dans le chapitre de l’émotion. Il est vrai que depuis ces attentats, la France a démontré son unité avec un style incroyable. Multiplication des attaques antisémites et islamophobes et contre les migrants.

323

Là cela commence à devenir intéressant. Que l’islamisme ou l’extrême droite soient à la manœuvre n’est pas un événement récent mais l’attitude de nos gouvernants posant problème est une nouveauté…de gauche de surcroît. Je m’interroge Ce n’est pas le gouvernement avec l’état d’urgence et son projet de déchéance de nationalité qui est à la manœuvre et qui profite du climat de peur pour faire passer d’autres conneries. Ce n’est pas le premier ministre qui s’est gargarisé en compagnie de Charlie Hebdo lors d’un dîner du CRIF qui rajoute de l’huile sur le feu pour diviser un peu plus nos compatriotes.
Identitaire..nous avions déjà trouvé ce terme pour accuser des personnes avec une opinion qui ne colle pas à la ligne gouvernementale.

324

Bel objectif mais..quelle est la différence entre le printemps républicain et une autre initiative « Nous sommes unis » ? Pourquoi se lancer dans une ènième pétition si ce n’est pour faire passer une autre notion de la laïcité.
Le reste du texte est bien. Je vous invite à le lire ici. Ce sont des rappels sur les notions de république, laïcité et de nation. C’est juste le dernier chapitre où ça coince. Et on comprend mieux pourquoi la présence de certains signataires.

325

« Contre l’assignation identitaire, contre l’alibi des différences prétexte à la différence des droits, il y a la République. » On retrouve à nouveau le mot identitaire. Puis l’alibi des différences prétexte à la différence des droits fait clairement référence une fois de plus au port du voile dans l’espace public. Une fois de plus, des personnes se mettent en position de réfléchir à la place des autres (comme la DILCRA qu’on retrouve parmi les signataires). La véritable obsession de Marianne apparaît au grand jour. Peu importe, les jolis rappels des précédents chapitres. Comme si une apparence physique était synonyme de différence de droits.
L’égalité entre hommes et femmes…etc..Bref inutile de lire entre les lignes, une fois de plus, c’est la communauté musulmane qui est visée. Objectif : qu’elle soit invisible pour ne gêner personne. Peu importe si la laïcité c’est le respect de tous les croyants ou non-croyants dans l’espace public.
Pendant des décennies, la République française refusait la visibilité de ses patriotes issus de l’immigration. La consigne était de rester invisible. Combien d’enfants d’immigrés choisissant la nationalité française ont eu pour consignes de changer le nom ou de franciser le prénom. Depuis 20 ans, certains éprouvent, à tort ou à raison, un retour à la religion. Les raisons sont sans doute multiples. La crise, le chômage, l’exclusion. Donc, Au nom d’une laïcité qui exclut, ce manifeste veut marginaliser une partie de la population française.

Une fois de plus, au nom d’un droit qu’ils s’arrogent, certains veulent interdire en déviant le principe de la laïcité. En réponse à cette triste manipulation de ce manifeste, je mets en lien ce texte qui dit clairement ce que je pense de la laïcité. Un texte de Michel Warschawski, « Religions : je persiste et je signe » . Je ne veux pas de leur printemps républicain qui exclut et divise la population. je ne veux pas que des zigotos, avec un esprit de missionnaires coloniaux, me donnent des leçons de laïcité, pour satisfaire des egos à la lumière des médias, de BFMTV à TF1. Je veux juste le respect des textes de base sans modification.

Bref, ce manifeste ils peuvent se le mettre où je pense.

Laisser un commentaire