Les lunettes progressives

Depuis quelques mois  j’ai constaté que je lisais mieux de près.  Bref, j’étais un des rares êtres humains dont la vue progressait avec l’age. Avant de signaler mon cas à la communauté scientifique, j’ai préféré consulter mon ophtalmologiste.

– bonjour monsieur Bobig, asseyez vous…
– alors voilà…
– houla 45 ans…d’accord…c’est le début de la dégringolade…
– justement non je vois mieux de près..
– vi vi mais en fait non.

– je vous explique vous êtes myope et maintenant presbyte avec l’age. Votre myopie compense votre vue de prés. tout bêtement. donc nous allons passer aux lunettes progressives. Voilà ça nous fera 60 euros.

J’ai largué la somme pour les trente secondes de consultation avec une petite larme.

Jeudi dernier. j’obtiens mes fameuses lunettes progressives. Comment vous décrire la sensation ? j’ai l’impression d’être un appareil reflex faisant la mise au point toutes les trente secondes. Un mouvement de tête rapide, je vois flou. Impossible de descendre les escaliers avec insouciance, je n’arrive pas à appréhender la distance. Bref, en l’espace de quelques jours, je constate que mon corps se barre en cacahuète et que mes lunettes progressives me donnent une attitude de petit vieux.

237

Vous comprendrez aisément qu’un petit soin thérapeutique sous forme de cigarette qui fait rire était essentiel pour me remettre d’aplomb.

Laisser un commentaire