Le sopalin

un de mes artistes préférés est David Hockney. d’abord parce qu’il semble jouir d’une grande liberté de créativité. Puis parce qu’il a exploré les possibilités de la photographie. Gamin, j’adorais analyser ses images. repérer les détails.

Depuis un ou deux mois, je tripatouille un peu plus mes images. l’envie que l’œil se perde entre nuances de couleurs. Je tente des collages, de la retouche…j’expérimente et cela me plait beaucoup. Dernière artisterie en date. Un vieux sopalin qui a servi à essuyer du café.

Avant

Après

Objectif des prochains mois : Imprimer ces travaux photographiques sur toile et les donner gratuitement sur ce site.

Laisser un commentaire