Le comité scientifique de la DILCRA

J’avais déjà abordé le cas de Gilles Clavreul, Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra). Le 9 février dernier, un comité scientifique a été installé. Je copie/colle l’information que l’on peut retrouver ici.

Prévu par le plan interministériel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (action 23), le Conseil scientifique a été installé mardi 9 février.

Ce Conseil scientifique, présidé par la sociologue Dominique SCHNAPPER, est composé de vingt et un chercheurs représentant différentes disciplines des sciences humaines et sociales (sociologie, sciences politiques, droit, histoire, psychanalyse, philosophie, relations internationales…).

Lors de la session d’installation, Gilles CLAVREUL a précisé que le Conseil scientifique « aura[it] notamment pour vocation d’encourager des travaux de recherche sur le racisme, l’antisémitisme et les discriminations et d’éclairer le débat public sur des notions complexes et parfois polémiques, en les replaçant dans leur contexte historique, social et intellectuel ».

Le Conseil scientifique pourra ainsi proposer le financement, par la DILCRA, de travaux de recherche, l’organisation de colloques ou favoriser la mise en place d’unités d’enseignement et de recherche publiques, afin de développer des programmes de formation pour les acteurs tant publics que privés confrontés à la problématique du racisme, de l’antisémitisme et des discriminations.

Il aura également pour rôle d’irriguer, par ses recommandations et ses orientations, l’action des pouvoirs publics en matière de lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Que c’est beau on dirait du SOS racisme des années 80. quand je parle de Sos racisme, je fais référence à la manœuvre du parti socialiste et à la gauche d’effacer la Marche pour l’égalité et contre le racisme de l’histoire pour promouvoir un mouvement fantoche. Manipulation très forte. Âgé d’une dizaine d’années, j’étais tombé dans le panneau.

Donc 22 personnes vont s’interroger sur l’antisémitisme, les racismes, l’islamophobie..ha non pas l’islamophobie car j’oubliais qu’il ne fallait pas utiliser ce mot. J’ai pris beaucoup de plaisir à chercher les visages de ces 22 personnes. Tellement de plaisir que je vous propose une petite galerie.

Dialogue avec ma fille :

– tu as vu les experts du comité scientifique contre le racisme ?
– heu attends je regarde
..
– bah papa c’est marrant..tu as vu il n’y a que des blancs.

Ha oui ! que l’on est bien entre blancs pour discuter des racismes. Que c’est bon d’apporter un regard expérimenté pour apprendre aux autres comment lutter contre les discriminations. Pas de noir(es)…
Les années se succèdent en France et elles se ressemblent. On nous fait le coup à chaque fois de la France plurielle, de la république égale pour tous…et quand on regarde ce comité scientifique, on réalise rapidement que c’est un énième piège à cons qui sert d’alibi à un gouvernement incapable d’affronter la réalité du terrain.
Je croise les doigts et j’espère que cette France plurielle va faire entendre sa voix en 2017. Qu’elle ne se fera pas avoir par ces crétineries de comité scientifique qui a autant d’impact que de pisser dans un violon. Faire entendre sa voix pour expliquer que les problèmes des racismes ou de discriminations peuvent être réglé en intégrant des personnes qui vivent cela tous les jours et pas en restant entre bons blancs à se masturber le cerveau en réfléchissant à la place des noirs et des arabes.
Je ne vais pas trop insister car on va me traiter de militant identitaire. C’est souvent ce qui arrive quand on pointe du doigt une fumisterie ou une injustice dans ce pays.

ps : en mode Jean Pierre Pernaud, ces experts du comité « scientifique » sont payés combien ? investir plutôt cet argent pour les éducateurs de rue n’est pas une meilleure idée ?

Laisser un commentaire