le 13 Novembre

Deux ans depuis les massacres du 13 novembre 2015. Journée d’hommage national. On partage nos émotions. Des souvenirs remontent..les larmes aussi. Les visages des proches des victimes marqués par la douleur. L’empathie bat son plein.
On se souvient tous de ce jour là. Personnellement j’avais peur que mon fils se soit baladé sur Paris, une amie était angoissée car son fils de 13 ans était au stade de France, une autre n’avait pas de nouvelles de son frère.
Un choc national, la barbarie frappait à nouveau. Une blessure encore ouverte et cela fait du bien de se sentir uni nationalement pour rendre hommage aux victimes et soutenir les proches des victimes et les rescapés.

Sauf que..certains n’ont toujours pas compris qu’il y a des jours où il faut éviter la polémique. J’ai fait l’erreur de me balader sur les réseaux sociaux. Et je peux vous dire que je suis dans une colère noire ! j’ai honte ! honte de ces crétins qui pour avoir raison ou faire le buzz n’hésitent pas à intervenir un jour d’hommage national !

Alors que de nombreuses personnes partagent l’image des victimes avec sincérité pour montrer qu’on ne les oublie pas. Certains partagent mais en profitent pour polémiquer un jour de deuil. Ils prennent les morts en otage.

Ces personnes au dessus proclament que la liberté d’expression est primordiale dans une démocratie. Ils donnent des leçons de déontologie. Mais aujourd’hui, ces personnes me dégoûtent. Tout simplement.

Avec la peur, un des objectifs des terroristes est de faire régner la division dans un pays. Ce 13 novembre 2017, je chiale pour les victimes de 2015 et leurs proches mais je pleure aussi car hélas, les terroristes ont atteint leur but.

Laisser un commentaire