La misère et la haine

Le portrait du Christine Tasin dans « Libération » est la caricature d’une caricature. Cette ancienne enseignante tient un blog où elle vomit sa haine de l’Islam. Son parcours n’est pas original. Elle est passée d rouge au brun en quelques années.

124

En lisant ses articles, on découvre vite que Christine est obsédée par l’Islam.jusqu’à l’overdose. En résumé, tous les problèmes du monde sont les conséquences de l’Islam. Tout. La délinquance, les problèmes scolaires, le réchauffement de la planète….elle m’a rappelé un garçon de 18 ans que j’ai fréquenté à l’armée. Flash-Back.

On l’appellera Michel. Un mec du nord qui s’est pris de sympathie pour moi. Aux détours de nos conversations, je découvre très vite que Michel est un skinhead d’extrême droite (je préfére dire un bonehead, car les skinheads n’ont rien à voir avec le nazisme. fin de la parenthése ). J’ai voulu en connaitre plus sur lui, je ne l’ai pas rejeté en bloc, voulant découvrir son parcours. L’expérience n’a pas été de tout repos.
Il était originaire d’un petit village sans aucune population issue de l’immigration. Par ennui, avec ces copains, ils descendent vers la grande ville pour « casser du bougnoule ». Juste le plaisir de taper sur des gens. Il m’a raconté ses expéditions avec moults détails. pas facile à écouter. Entre deux envies de vomir, je lui posais des questions. j’ai très vite réaliser qu’il avait la conscience politique d’un huitre. Avec ses copains, il se sentait fort. il arrivait à lutter contre la misère et l’ennui qui l’entourait. Les responsables de cette misère : les arabes. Tous sont coupables. Aucune réflexion individuelle. Michel réfléchissait avec son groupe de potes racistes. Il était bien dans son cocon de haine. C’est la première fois que j’ai été confronté à de la haine pure. La vie était simple. Il y a des gentils et des méchants.

Quand je lis le parcours de Christine Tasin, j’ai donc très vite pensé à Michel le bonehead. Elle est passée du rouge au brun en cherchant un groupe d’amis avec la même haine de l’Islam. Objectif : ne pas réfléchir, le monde est noir et blanc. il est plus facile d’haïr pour oublier la misère et l’ennui.

Laisser un commentaire