La campagne de SOS racisme

Niveau campagne anti-raciste, on est vraiment très mauvais en France. En juillet 2016, j’avais déjà tiqué avec cette campagne de la LICRA, on remet le couvert avec sos racisme. Voici les deux images glanées sur internet.

Je vais être une fois de plus casse-couille. On regarde l’image et on voit quoi. Un blanc qui pose son bras sur un noir. Une blanche qui serre ses copines dans ses bras. Franchement, cela fleure bon le début des années 80 où le pote est le mec noir ou arabe. Notre ami, même s’il n’est pas blanc.
Moi « le blanc » et « mon pote » les autres qui n’ont pas la même couleur. On est blancs dans un pays de blancs et on accepte comme potes les gens de couleur. Au secours !!!
J’aurai préféré le contraire. Que les noirs et arabes aient le rôle principal. mais bon, on a toujours pas compris qu’en France pour parler du racisme il faut donner la parole aux premiers intéressés qui en souffrent (faites un saut sur l’article sur la DILCRA , vous allez comprendre)

on récapitule : le blanc accepte les gens de couleur. Ces derniers n’ont rien à dire. Ils sont contents. Même s’ils s’en foutent d’être pote avec un type qui ressemble à Charlie. Ils veulent surtout ne plus être discriminés et trouver un travail sans souffrir de leurs identités.

Ensuite il y a le hashtag #onestpareil. Ils ont fumé quoi chez sos racisme ? Non on n’est pas tous pareil et c’est justement ça notre richesse : notre différence. Accepter les différences est beaucoup plus fort que d’être tous pareil. Quelle idée d’être uniforme. Alors pour titiller un petit peu plus, dans cette campagne, j’ai recherché l’image d’une jeune fille voilée.

Depuis un certain temps, j’entends des zigotos se plaignant du CCIF. cette association défend les musulmans depuis 2003 parce que lorsqu’on porte le voile , on n’est pas pareil que les autres. Celine Pina dans un article du Figaro le confirme d’ailleurs (sans que personne ne soit choqué)

Donc alors qu’il y a eu des vagues d’agressions anti-musulmanes, SOS racisme aurait pu glisser un message dans sa campagne. On est tous pareils même lorsqu’on porte le voile. Bah, je regarde bien cette campagne et je ne vois rien. Une association anti-raciste qui ignore ce phénomène. Pourquoi se plaindre alors du travail du CCIF ?

Je suis blanc,je ne suis pas pareil que vous. J’accepte les différences des autres comme on peut accepter les miennes, mes opinions, mes croyances, mes vêtements, ma couleur de peau. C’est réciproque. D’ailleurs heureusement qu’on n’est pas tous pareils sinon on risquerait tous de ressembler à des cons.

mise à jour : un article qui explique que je ne suis pas le seul à être choqué par cette campagne. c’est ici.

Une réflexion sur “La campagne de SOS racisme

  1. SOS racisme a un besoin de reconnaissance et veut prouver par a+b qu’il faut accepter tout le monde de toutes les couleurs, comme si la réalité était celle ci.. Mais la majorité des gens n’en est pas la, car la majorité n’est pas raciste.et n’a pas besoin de prouver quoique ce soit… Défendre à ce point la un anti-racisme ne peut qu’etre que contre productif…voir productif dans l’autre sens, surtout au vu des photos comme tu le cites ! Il y a longtemps que je ne crois absolument pas à la bienveillance de cette association !

Laisser un commentaire