Je suis un enfant d’Actuel

Mercredi dernier, Vincennes, dans les rayons de la librairie « Mille Pages », je découvre le bouquin « Actuel – les belles histoires ». En tournant les pages, j’ai réalisé rapidement l’influence de ce magazine sur ma petite personne.

2651

1979. A l’age où les enfants dévorait Spirou ou Pilote, je plongeais dans l’univers d’Actuel. J’avais 11 ans, avec le recul, cette découverte était un peu prématurée (un petit coucou à mon père qui m’a laissé cette lecture à portée de main). Je repense à l’article sur la mouche à yeux rouges dévoreuse d’hommes. La page était titré « la mouche sanglante » avec en illustration le visage dévoré d’un homme. De jolis souvenirs de cauchemars.

266

Un fois assumé ces news un peu trash, en lisant « Actuel », j’ai vite réalisé que la culture ne tournait pas autour de Danièle Gilbert, les jours heureux ou Dimanche martin. Une grand porte sur le monde s’est ouverte…Afrique, Amazonie, États Unis…j’en ai pris plein les mirettes. Musicalement mes oreilles se sont décrassées…Découverte du funk, du Ska, du Punk , rap..Une image reste gravée sur mon petit cerveau. La couverture du numéro deux avec Nina Hagen.

Bizos-Hagen

A 11 ans, voir l’attitude excessive de Nina Hagen est une expérience troublante. La découverte de la culture underground en marge de la société est une étape pour moi. A partir de cette date, j’étais à l’affût de toutes les nouveautés technologiques, ludiques ou musicales. Donjons & dragons, le minitel, les drogues hallucinogènes, les multiples facettes de la sexualité…j’ai tout dévoré . Artistiquement, j’ai suivi les basquiat, keith haring, les graffeurs, Cheri Samba…tout ce gloubi boulga d’images était passionnant à décrypter et me donnait l’envie de créer, d’être un artiste.

« Actuel » était espace ouvert où tout me semblait extraordinaire. Bien sûr, il y a eu des dérapages et des excès, mais grâce à ce magazine j’ai aiguisé ma curiosité comme une pierre précieuse et je l’applique maintenant avec internet. Je trie le flux d’informations et je suis toujours aussi curieux, comme je sélectionnais les articles du magazine. Je ne suis pas un enfant de la télé mais je suis un enfant d’Actuel.

Laisser un commentaire