Interdire la parole

je l’avais écrit en janvier 2015 « On va traverser une période très délicate ». Nous sommes en 2017 et je ne m’attendais pas que cela soit encore le cas. Les attentats de Charlie hebdo ont déclenché en France une intolérance qui s’exprime de plus en plus. Sur n’importe quel sujet, que cela soit une réunion de femmes noires ou d’un animateur de tv qui dépasse les limites, on ne peut plus discuter sereinement. sur n’importe quel thème, les gens semblent réagir en meute pour réclamer soit la censure, soit la démission d’une personne en se vantant du pouvoir de nuisance des réseaux sociaux.
Si on essaie de relativiser les choses, d’intervenir pour plus de sérénité et souligner que la justice des réseaux sociaux ne vaudra jamais la justice classique. Bref que la raison vaut mieux que la passion, le couperet tombe aussitôt :

On bloque. on refuse de discuter. On veut interdire la parole. je reviens à mon article sur Cyril Hanouna et la couverture de charlie hebdo que je recolle ici.

J’en suis encore sur le cul. Charlie Hebdo est un journal satirique. il a payé un prix énorme pour le combat sur la liberté d’expression. Et en 2017, une couverture de charlie hebdo appelle à virer un mec de la télévision. C’est vraiment le signe que quelque chose ne tourne pas rond !

Ce qui est catastrophique dans cette situation, c’est qu’il y a souvent des points d’accord et qu’il suffirait d’un peu de sagesse pour parvenir à des solutions, à faire émerger des idées. Mais non, on bloque, on appelle à la censure..et pendant ce temps là, connement, on prépare le terrain au FN pour 2022.
ça sera sans moi !

Laisser un commentaire