Gilles Platret & la laïcité

Gilles Platret est maire de Chalon-sur-Saône, coprésident du groupe de travail Laïcité des Maires de France. Alors que certains consacrent leurs engagements politiques à lutter contre la crise et les inégalités, à œuvrer pour le bien de tous, Gilles Platret mène un combat bien plus important : Ne pas éviter le porc dans les repas scolaires. il lutte contre les repas de substitution. Inutile de rire, c’est un combat important. Si on cesse de manger du porc dans les cantines c’est quoi la prochaine étape ?! Bref, la république est en danger.

Il y quelques jours, Gilou tweete une première victoire dans les tribunaux :

159

Sur la toile et ses conneries de réseaux sociaux, la nouvelle se répand chez tous les bidochons. L’air satisfait, ils crient tous victoire, sauf que…ce succès n’en est pas un. Pour le tribunal administratif, il n’y avait tout simplement pas urgence à délibérer dans la mesure où aucun repas contenant du porc ne sera servi avant le 15 octobre. Dans ce cadre, « l’accès aux services de restauration scolaire de l’ensemble des usagers, y compris les enfants de confession musulmane, ne paraît pas compromis ». Vous avez bien lu ?

Mieux, à la limite, avec la démarche en justice, les menus de substitution vont être imposé car le tribunal dit que « il appartient aux autorités compétentes de veiller à ce que les règles et modalités d’organisation et de gestion de ce service (restauration scolaire) n’aboutissent pas, de fait, à priver certaines catégories de familles de la possibilité d’y accéder pour des considérations liées à leurs opinions religieuses ». »

En fait, Gilles Platret a déjà dégagé le menu avec porc de son école. Manipulation électoraliste ? bêtise de l’homme politique ? je pense que les deux réponses sont exactes. J’ai 47 ans et dans mon école primaire (faites le calcul pour l’année) , on proposait déjà des menus sans porc à mes camarades juifs et musulmans. Aucun soucis. Cela ne posait aucun problème. Car on appliquait le principe simple de la laïcité : Le respect de la liberté de conscience conduit au respect mutuel des croyances.

Alors là, on a légèrement envie de se mettre en colère !! Comment un maire co président d’un groupe de travail sur la laïcité peut il se tromper sur la définition même de la loi de 1905 !! c’est tout simple. cet homme politique ne bosse pas ses dossiers ! Pire il accumule les conneries car peu de temps après il tweete cette énormité :

160

Allez on copie / colle pour Gilles l’article 2 de la Constitution de la Cinquième République française :

Son principe est : gouvernement du peuple, pour le peuple et par le peuple.

En fait on ne s’adapte pas à la république, on est la république. Gilles Platret n’est pas élu pour nous imposer ce que veulent une minorité de racistes et de fachos, il est là pour s’adapter à la volonté du peuple qui l’a élu.

Alors pour approfondir les leçons que le maire de Chalon-sur-Saône a zappé durant ses études, on remet une couche avec l’article premier de la Constitution de la Cinquième République française

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances

Bien entendu, une bande de suiveurs sans cervelle ont apporté le soutien du maire. Eux aussi ont besoin de leçons sur la laïcité et la république.

Mise à jour : un entretien avec jean Baubérot – fondateur de la sociologie de la laïcité – à lire en complément

Laisser un commentaire