Gilles Deleuze à Djerba

En me baladant dans les rues d’Houmet Souk, j’ai eu la surprise de voir un mur rempli de graffitis. Mieux, j’ai reconnu le portrait au pochoir de Gilles Deleuze.  j’ai ressenti la  frustration de ne pas maitriser l’arabe pour déchiffrer l’écriture à coté du portrait. Mais cette découverte m’a fait plaisir.

003

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.