du bruit pour rien

Que de bruits pour rien. sur internet, je lis un peu partout « Échange tendu dans Des paroles et des actes entre Alain Finkielkraut et une jeune enseignante » ,  » les Twittos atterrés par l’intervention d’une prof musulmane dans « Des paroles et des actes », « échange musclé entre le philosophe et une jeune professeur d’anglais « .
Ni une ni deux, je vais mater l’émission.

la scène se passe à 43 minutes. La jeune femme parle calmement. explique un contexte où le racisme s’est libéré (j’en suis témoin). Elle s’adresse ensuite à Alain Finkielkraut. critique les médias avec maladresse. Elle ne lance pas le débat, mais bloque le dialogue. Son discours me semblait trop préparé. je ne la critique pas, c’était un exercice difficile. Ce qui m’inquiète, ce sont les réactions en chaîne après cette petite intervention.

284

Je ne connais pas l’engagement de cette femme mais en voyant la folie haineuse que son intervention provoque. je vois bien qu’il y a un gros soucis dans le petit microcosme des réseaux sociaux (ailleurs, dans la vraie vie, tout le monde s’en fout).

La question est : où sont les invitations des intellos musulmans quand il y a des émissions où l’islam va être abordé. Deux vieux qui discutent dont cohn bendit qui a eu cette phrase  » je connais l’islam le fils ainé de ma femme est marié à une musulmane ». parole de bistro.

pendant ce temps là on s’étripe sur cette jeune femme qui a été peut être placée là pour son ambiguïté (les médias sont malins) . elle en prend plein la tronche pour pas un rond et pendant ce temps là les préjugés sur les musulmans ne sont toujours pas balayés. Sa référence au « taisez vous » était bien vu parce que chez Taddei quand Finkielkraut a gueulé « taisez vous  » devant lui il y avaient de vrais experts !! mais bon c’était chez Taddei à une heure du matin.

on est en pleine société du spectacle

Laisser un commentaire