Dialogue avec une frontiste

Le hasard d’une rencontre – je partage un repas avec une frontiste. Au premier abord, elle semble sympa mais quand le dialogue aborde le terrain politique, ça dérape sec. Elle s’adresse d’abord à madame Bobig.

Elle : les noirs posent des problèmes en France
Madame bobig : bah je suis noire !
Elle : oui mais tu es blanche à l’intérieur

En suivant la discussion, j’ai hâte que cela s’arrête vite.  J’ai déjà eu affaire à des bourrins. Il est impossible de discuter avec. je sens qu’on va s’enfoncer dans un océan de conneries. Je ne me suis pas trompé.

Elle : je connais des arabes gentils mais je me méfie toujours.
Moi :

Ok.  Si cela continue, elle va aborder les abus sur la sécurité sociale.

Elle : Les étrangers sont tous des fraudeurs. Un ami de mon ami m’a expliqué que certains gagnaient mieux qu’un français.

là j’hésite. est ce que je lui explique que la fraude aux prestations sociales est évaluée à environ 3 Milliards d’€ dont 90% sont récupérés. Elle concernerait 1 % des particuliers (via). C’est inutile d’argumenter elle va me sortir la théorie du complot. que les chiffres viennent d’un journal de gauche..etc…

Elle : moi je ne comprends pas à la cantine de l’école. On peut éviter de manger du porc mais le vendredi, les catholiques ne peuvent pas manger de frites !!
Moi : ? mais heu le vendredi pour les cathos c’est du poisson, rien à voir avec les frites ?!!
Elle : Je te parle du carême.
Moi : ?

On continue sur le thème de l’étranger.

067

Elle : Tu sais avec mon travail, j’ai côtoyé des nouveaux immigrés et j’ai vu les papiers qu’on leur donne. Hé bah figure toi que dans la liste des associations qu’on leur conseille !! il y en a une qui est « interdit aux français » !!! j’ai le papier j’ai failli l’envoyer à marine !!
Moi : Alors là ça m’intéresse ! est ce que tu peux m’envoyer ce papier par mail. Au moins j’aurai une preuve !
Elle : heu oui heu…faut que je le retrouve…je chercherai et je te le filerai…
(je pense que je vais attendre longtemps)

Je suis rentré chez moi un peu crevé mais avec la certitude qu’une amibe a plus de jugeote qu’un membre du front national.

Laisser un commentaire