Copenhague, Mon cul

J’avoue. Le jour de la fête de la naissance de l’enfant jésus, j’aurais pu choisir une accroche plus fine, voir même un autre sujet. Mais l’heure est grave et il est temps pour moi de vous expliquer pourquoi je n’ai plus l’écolo-attitude.

On subit une propagande écologique depuis plusieurs mois. Le réchauffement de la planète, la responsabilité collective. J’étais d’accord.
Premier geste de la fin d’année , l’achat d’une guirlande électrique extérieure pour embellir le sapin de mon jardin. Attention ! pas n’importe quelle guirlande électrique, elle se recharge grâce à un mini panneau solaire. 35 euros. ça vaut le coup pour préserver notre belle planète bleue. Le principe est simple. Durant la journée, le soleil recharge la batterie, la nuit mon sapin est merveilleusement éclairé. Sauf que…
Après 10 heures de recharge, ma guirlande clignote 6 minutes puis s’éteint mollement. Je ne me laisse pas abattre, recharge le lendemain, la nuit venue, même résultat.
Fini l’écologie pour Bobig. Ni une , ni deux j’ai foncé dans un magasin de décorations. achats de bonnes vieilles guirlandes électriques avec de bonnes grosses prises. Le tout branché sur mon réseau électrique. A mon avis , les habitants de mars peuvent repérer ma maison. Je dois utiliser à 100 % les capacités d’une centrale nucléaire. D’écologiste, je suis devenu nihiliste. Je me contrefiche que la terre explose, je veux que ma guirlande fonctionne la nuit.

Une réflexion sur “Copenhague, Mon cul

  1. bah moi je dis chapeau ! parce que dis donc, tu l’as eu la gnak de noel !!!

    j’éspère simplement que la dinde était bio, au moins ??

    Moi, pareil, je roule en logan polluante, j’ai payé mon malus de 600 euros sur ma voiture de pauvre, (valable aussi pour une BMW, mdr) alors pareil, j’ai pollué …. mais en gardant le sourire, non mais !

Laisser un commentaire