La CGT , les casseurs & moi

374

Plus de deux mois que les manifestations se succèdent contre la loi travail. Je n’ai pas beaucoup réagi sur ce blog. Peut être avais je besoin de distance ?  Quand on récapitule l’historique des événements, le seul responsable de cette cacophonie est , une fois de plus, le gouvernement.
Après une première version de la loi totalement merdique sans consulter les organisations syndicales, le ministère du travail a reculé pour offrir une autre version modifiée. Mon baromètre pour deviner le nuisance d’une loi est la réaction du MEDEF.
A la première version de la loi, Pierre Gattaz mouillait son slip, après la deuxième version, il se l’arrachait de colère. Quel est le syndicat responsable de ce retournement de situation ? A mon humble avis , il s’agit de la CFDT.
Mais alors pourquoi cela fait il deux mois que les salariés manifestent aux quatre coins de la France. Pourquoi la CGT qui faisait la politique de la chaise vide depuis le début  continue de mobiliser ses troupes. L’explication est toute simple : Les prochaines élections professionnelles en 2017 !
Alors oui bien sûr, la loi travail apporte des zones d’ombre..mais Philippe Martinez ne craint pas cette loi. Ce qui le fait flipper est de devenir la deuxième organisation syndicale derrière la CFDT.  A voir ce débat entre les deux patrons de ces syndicats.  On devine les mentalités qui les opposent. Je vous laisse juger.

Dans les infos , sur les réseaux sociaux, des infos contradictoires se succèdent.  Dans les différentes gréves, on devine que la CGT a du mal à mobiliser les troupes donc on mélange toutes les revendications : loi travail, SNCF, Air France…On ne s’y retrouve plus.
Personnellement durant cette période, j’ai fait des prises de parole dans le cadre de mon mandat de délégué syndical CFDT (vous vous en doutiez), je m’étais préparé un discours huilé sur la loi travail. Résultat : on ne m’a jamais parlé de la loi travail. On m’a demandé des infos sur les conditions de travail, sur les négociations de salaire. Très décevant.
Alors qu’il faudrait un gouvernement finaud pour gérer les conflits, on se retrouve avec des bras cassés de Manuel Valls à Bernard Cazeneuve. L’opinion n’est pas pour ou contre le loi travail, ils en ont tout simplement ras le bol de François Hollande. Cela rajoute de l’huile sur le feu.

Bref, on traverse une nouvelle fois une zone d’ombre où personne ne sait quoi penser et toutes les informations sont contradictoires. Je ne suis pas madame Irma mais je pense que la loi passera. La CGT va redorer son blason auprès de sa base pour, comme je le disais plus haut, espéré conserver sa première place. Rien de neuf.  En fait, je ne blâme pas la CGT de faire des calculs électoraux en arpentant au maximum la rue. Les salariés défendent leurs points de vue. Ce qui me dérange est la médiocrité de nos gouvernants. Je suis stupéfait qu’un gouvernement de « gauche » puisse mépriser à ce point l’opinion. Je reste bouche bée devant ces erreurs de communication.

Les dernières polémiques concernent les casseurs. Toujours aussi fin, notre bon président veut interdire les manifestations à cause des casseurs.  Je vous conseille la vision de ce sketch de Coluche (en particulier à partir de 4 mn)

Ce sketch date de 1976 et j’aimerais que le ministre de l’intérieur arrête un peu de se foutre de notre tronche. Merci d’avance

 

Sacré Ivan Rioufol

Ivan Rioufol est journaliste, éditorialiste, essayiste au Figaro. Comme Mohamed Sifaoui ou d’autres, il a l’obsession de l’Islam. Jusqu’à l’excès. Ne comptez pas sur lui pour souhaiter bon ramadan à la communauté musulmane. Non non ! Ivan penche plutôt du côté de la guerre civile.
Le 6 juin dernier, on apprend qu’un français a été arrêté par les autorités ukrainiennes avec un arsenal d’armes et d’explosifs. Il planifiait d’effectuer pendant la coupe de l’UEFA 2016 des attaques sur 15 cibles, dont une synagogue et une mosquée. Aussitôt sur twitter, une personne demande ironiquement son avis à Ivan.

369

La réponse du journaliste est cinglante. Il met les deux extrêmes dans le même panier. sauf que…bah sauf que…chez Robert Ménard, son copain qui partage la même obsession, Ivan a dit des choses qui pouvaient …comment dire..pousser les français à prendre les armes…

Que dire ? Ivan Rioufol vous êtes sûr de ne pas être content de ce français qui vous écoute et prend les armes ?

Le figaro & Saint denis

Gros travail de propagande du figaro avec un article sobrement intitulé « À Saint-Denis, l’islamisation est en marche » . Mensonges, bidonnage…avec des images un peu flippantes en illustration.

367

heureusement que sur internet, des personnes veillent et proposent un fact checking en video. les voici :

ici à lire la contre enquête

à voir . Effrayant de manipulation…cela mérite un gros procès.

Contrôle des capuches

On croit atteindre le fond mais on est toujours surpris. Voici l’amendement d’un de nos sénateurs. Quand on lit cette proposition d’amendement, on est partagé entre la stupeur et la colère.

365

J’aimerai vraiment savoir comment on reconnait un musulman d’un autre quidam. Et désormais je ferai attention avec mon jogging à capuche.

Donneurs de leçons

cela fait dix jours que je n’ai pas pondu un article sur ce blog. Pourtant, il y a beaucoup de matières pour se scandaliser et être en colère. Le problème est là, il y a trop de scandales ou d’abus, on ne sait plus où donner de la tête.
Au fur et à mesure des années écoulées, j’ai remarqué que les français ont une propension à donner des leçons aux pays étrangers ou à d’autres cultures. Comme si on détenait une vérité.
Force est de constater que cela est complétement faux. Pire, la France n’est pas un exemple mais une sorte de pays honteux où s’enchainent inégalités et corruptions en tous genres.
Souvenez vous de Cologne ? Le 31 décembre dernier, une vague de violences sexuelles perpétrées à Cologne et dans d’autres villes a scandalisé l’Allemagne, alors aux prises avec un afflux sans précédent de demandeurs d’asile. Nos hommes politiques se sont empressés d’accuser les migrants de ne pas respecter les femmes, comme François Fillon qui avait sorti cette phrase collector :

« Faut-il rappeler aux sauvages qu’en Europe les femmes ne sont pas des objets qu’on violente ou qu’on couvre de noir ? ».

Plus tard, il y avait ce responsable d’une organisation humanitaire musulmane qui avait refusé de serrer la main des femmes sur un plateau. Une fois de plus, une vague de protestations nous a agité. On nous disait que ces musulmans étaient des êtres barbares qui ne respectaient pas les femmes. En France, on a une grande tradition féministe, sauf que…

En fait pas du tout. On réalise que notre beau pays démocratique n’est pas plus évolué qu’un autre. Dans notre beau pays, la soumission de la femme à l’homme est invisible. Bien cachée, non derrière un voile mais derrière une omerta..un silence pesant. On harcèle, on plaisante lourdement, on violente des femmes dans les instances de la politique. mais on ne dit rien jusqu’à aujourd’hui…

L’affaire Denis Baupin est révélatrice. Voici un responsable politique qui a un discours féministe sur twitter et sur les plateaux de télévision, et qui dans sa vie privée est un lourdaud qui harcèle les femmes. Imaginez cette schizophrénie où des hommes politiques parlent des droits des femmes et dans leur quotidien ne les respectent pas du tout (voir la video de l’assemblée nationale de mon article sur le voile)

362

Ces hommes politiques si prompts à critiquer les quartiers populaires où, selon eux, les femmes ne peuvent pas s’habiller comme elles veulent avec les affaires de la jupe….etc…et soudainement on réalise, comme dit Nathalie Kosciusko-Morizet , « qu’en politique, on s’habille de manière très sobre pour éviter les commentaires ».

Justement bravo à ces femmes qui osent casser le tabou ! oui en France ..des femmes se font harceler, menacer…je pense sincèrement qu’au lieu d’être des donneurs de leçons, nos hommes politiques devraient se regarder dans un miroir. Il y a encore beaucoup de travail pour le droit de femmes en France !!!

La jupe & les excès

Nous traversons une époque inquiétante. Tout est prétexte à jeter l’opprobre sur une partie de la population française. Dernier exemple : l’affaire de la jupe de Gennevilliers. Nous avons connu le même type de fait divers avec l’affaire du maillot au parc Léo. mais cela ne sert pas de leçon.

L’histoire est simple. Dans le tramway à Gennevilliers, une altercation a lieu entre adolescentes, vidéo à l’appui, on voit une gamine se prendre des coups. Premier élément de l’enquête, c’est à cause de sa jupe. Les esprits s’enflamment aussitôt (comme au parc Léo) , il s’agit d’une police des mœurs qui empêche une jeune femme de s’habiller comme bon lui semble.
Aussitôt des élus ou des journalistes montent au créneau. Nous retrouvons Céline Pina et Amine el-khatmi.  Pas de réflexion, pas de délais d’attente , l’objectif est de réagir rapidement pour taper vite et fort sur l’Islam.

On commence par Céline Pina, ancienne conseillère régionale PS dans le Val-d’Oise, un peu, très légèrement obsédée par l’islamisme. Il suffit d’aller sur son compte twitter où elle poste 24/24 des tweets sur l’islam..un exemple avec cette intervention sur Europe 1 où elle dit « Des femmes n’ont pas les mêmes droits » dans certains quartiers »

quels quartiers ? quelles villes ? on en saura pas plus. Des personnes avec des noms à consonance maghrébine lui ont raconté que…on n’est donc pas loin des brèves de comptoir. Après l’altercation de Gennevilliers, Céline Pina poste ceci :

357

Quand plus tard, les journaux décrivent l’altercation et précisent qu’elle ne revêtait toutefois aucun caractère religieux. Je me suis amusé à retourner sur le compte Twitter de Celine Pina pour voir une mise à jour ou un Mea culpa. Rien. Donc une ancienne élue d’une ville, qui écrit un livre sur l’islamisme rampant en France , se trompe et ne fait aucune modification sur ses propos. Ces meilleurs supporters diront sans doute que la presse ment.

On retrouve aussi notre élu d’Avignon, Amine El-Khatmi, qui part totalement en sucette sur ce sujet :

358

Certains twittos lui expliquent que c’est un fait divers sans motif religieux. Il persiste et signe en balançant une image prise sur un compte twitter un peu douteux. Respectant le debat et notre belle démocratie, je me décide donc de lui poser une question le 24 avril.

359

Hélas, comme ma première question du 30 janvier, je n’aurai aucune réponse. En résumé, ces personnes qui luttent contre l’islamisme utilisent des moyens de communication pour matraquer de fausses news, pour vendre un livre pour l’une, faire du buzz pour l’autre.

Cet incident de la jupe montre bien les excès dans lesquels nous sommes tombés. Combiné avec le flux d’information incontrôlé des réseaux sociaux, journalistes et politiciens ne prennent plus le temps de réfléchir pour décrire l’actualité mais pour avoir raison et alimenter leur fixette sur l’Islam. C’est le cas avec le journal Marianne qui poste cette information le 29 Avril à propos du mouvement Podemos :

360

Du pain béni pour Marianne dont le combat contre l’islamisme rejoint le même manque d’objectivité que les personnes citées plus haut (souvenez vous déjà en juillet 2015) . Sauf que, l’information était fausse et que le journal a été obligé de faire un violent rétropédalage.

361

cette mise au point est intéressante. je propose à Celine pina et Amine El-Khatmi d’écrire ceci :

nos tweets relève plus d’une volonté de discréditer les musulmans que de prendre en compte des faits établis

ou mieux, ils peuvent écrire des tweets ou des textes avec des faits établis et des exemples authentiques avec preuve et non pas des diatribes lancées sur le réseau qui ne font qu’alimenter une division dont notre pays n’a vraiment pas besoin.

Lutter contre les pauvres

356

il y a des initiatives qui sont révélatrices d’une anomalie politique que l’on subit depuis plusieurs années. Le scandale du « Panama papers » a révélé des informations concernant plus de 200 000 sociétés offshores immatriculées dans 21 paradis fiscaux, « de Hong Kong au Nevada, aux États-Unis ». Des sociétés rattachées à près de 450 000 actionnaires, comptant aussi bien des célébrités, politiques, banques, chefs d’État ou homme d’affaires. Des milliards d’euros qui auraient pu bénéficier pour construire des écoles, rénover des quartiers s’échappent de la France. Bref, de l’argent en moins pour lutter contre la pauvreté.

On se dit logiquement que nos politiciens vont se saisir de ce scandale et réagir. Je suis donc très fier de l’initiative de Bruno Le Maire qui veut que les départements regardent les comptes bancaires des bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) avant de leur verser leur allocation. Petit rappel :

Le revenu de solidarité active (RSA) assure aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu variable selon la composition du foyer.

il vaut mieux lutter contre les pauvres que contre la pauvreté. Il est plus facile de combattre les citoyens qui veulent disposer de ressources suffisantes pour vivre correctement que de lutter contre les multinationales détournant des milliards. Bravo Bruno ! on sent que les élections approchent.

Non-événement

355

Je suis toujours impressionné par la capacité de réagir sur des non-événements. Hier, tremblement sur les réseaux sociaux, un groupe d’étudiantes de Sciences Po Paris organisait un Hijab Day. Rien d’extraordinaire un initiative pour réagir contre les préjugés sur ce tissu  et qui demandait à ceux qui le souhaitent à « se couvrir les cheveux d’un voile le temps d’une journée ».  Le journal « le monde » décrit bien cette démarche. Sauf que..sur internet règne une forme de folie où personne ne réfléchit et on s’emballe à discuter sans fin. Des personnes souhaitent interdire cette initiative. Je réagis (Rappel : mon pseudonyme est Bobig)

353

Je relis l’article du monde, je relis ce dialogue sur twitter et je découvre une fois de plus ce décalage entre les réseaux sociaux où ne résonnent que passions et diatribes et la réalité du terrain. Bref rien de nouveau, comme cette chronique le démontre bien avec humour.

Deuxième non-événement : Joey starr a mis une baffe à un chroniqueur (Gilles Verdez) de l’émission « touche pas à mon poste ». Pour le coup, je n’ai pas eu a force de chercher les réactions sur les réseaux sociaux mais c’était là aussi hallucinant d’inanité. Le lendemain, Cyril Hanouna a réussi à faire une émission de deux heures sur ce sujet. Sur du vide. Une performance !

Puis, au milieu de ces tempêtes médiatiques, je regarde l’actualité, et je remarque un titre de presse. Soudainement, j’ai un peu honte.

354

Dormez tranquille, combattez le voile derrière votre écran, défendez Gilles verdez sur les réseaux sociaux, pendant que des milliers de personnes meurent en méditerranée. On s’en fout, ils ne sont pas français.