Choubarh le barbare

Un mois d’octobre de merde. Entre le temps maussade, les actualités déprimantes et les réseaux sociaux usants, il fallait absolument que je me trouve un défouloir. J’ai donc décidé d’incarner à nouveau mon guerrier Choubarh dans le jeu « world of warcraft »

Pour ceux qui ne suivent pas mes activités bloguesques depuis 17 ans, Choubarh est né il y a 9 ans…en avril pour être plus précis (voir le site)

Entre les deux images, on mesure les progrès graphiques du plus célèbre des MMORPG.   De mon côté, je retrouve ce petit plaisir de jouer dans cet univers d’heroic fantasy…un moment de détente dans ce monde de brutes. je vous laisse… je dois broyer des crânes d’humains avant mon repas du soir…

Pokémon go – mon bilan

Il est temps de faire un petit bilan sur le jeu « Pokémon Go » . Il faut avouer que le phénomène est impressionnant. Dans les premiers jours du lancement officiel, sites, youtubeurs et journaux ont relayé toutes sortes d’informations. je ne reviendrais pas sur toutes les conneries (on a découvert un disparu avec le jeu…) ou autres aigreurs anti-jeux (on vit dans une société décervelée) mais plutôt modestement donner mon avis après avoir testé « pokémon go » durant trois semaines.

409

Rappel pour ceux qui n’ont pas suivi. source wikipedia :

Pokémon Go est un jeu en réalité augmentée. Le joueur dirige un avatar, dont il peut personnaliser l’apparence et la tenue à la création de son compte, sur une carte du monde. Cette carte du monde est liée à la position du joueur sur Terre et celui-ci doit ainsi se déplacer avec son téléphone pour se déplacer dans le jeu. Le joueur peut observer à une certaine distance les environs, ce qui permet d’afficher les différents éléments du jeu à portée : Pokémon, PokéStops et arènes. Il peut ainsi parcourir les villes, capturer des Pokémon ou encore combattre dans des « arènes »

On va commencer par les points positifs

  • la nostalgie : le jeu pokémon est sorti sur game boy il y a vingt ans.  Il a accompagné toute la jeunesse de mes gosses (bobig junior a appris à lire grâce à ce jeu). Depuis 20 ans, on a acheté chaque version du jeu sur chaque console. Bref, pokèmon a trait à l’enfance.
  • l’idée de ne plus incarner un dresseur mais de devenir ce dresseur. Le monde autour de nous est un terrain de chasse.
  • L’aspect chasse au trésor que je pratiquais gamin.
  • la découverte de sa ville. Oui bêtement le jeu fait découvrir son environnement avec les pokestop (lieu qui permet de se ressourcer en matériel) J’ai eu la surprise de découvrir une sculpture cachée par des buissons a Fontenay sous bois.
  • le côté social.  Les gens discutent , partagent des astuces…Cet engouement enfantin fait du bien dans cette période un peu terne.

On va finir par les points négatifs

  • On se fait chier vite fait. Habitué aux versions gameboy et 3DS, où attraper une bestiole nécessitait un vrai combat, le fait de lancer bêtement une pokéball devient vite rébarbatif. Au bout de quelques jours, les Roucool ou Ratata sortent vite par les trous de nez.410
  • La réalité augmentée est une fumisterie. et aussi un bouffeur de batterie. J’ai vite désactivé cette option alors qu’au départ cela me faisait rêver. inutile.
  • Combat d’arène à chier. On tape du doigt, on glisse..vraiment bof. De plus, je pense qu’une grande majorité de joueurs ne font que chasser et collectionner les bestioles et non pas combattre en arène.
  • L’hystérie collective. Trop de buzz, trop de blabla…cela me rappelle les vieilles modes des rubik’s cube ou des pin’s, il y a une montée en popularité puis une descente inexorable. Vu l’accélération de l’information, j’ai la sensation que le soufflé va vite retomber.

Conclusion : Après l’enthousiasme des premiers jours, et suite à cet article, je vais désinstaller le jeu. Je n’y vois pas un si grand intérêt ludique.

Journée Pokémon Go

longue histoire avec ce jeu pokémon. Déjà en 2014, j’avais visité le Pokémon center situé à Paris. Aujourd’hui, en mode casual, j’ai passé ma première journée sur Pokémon Go. En fait, je résume surtout ces parties de jeu sur mon snapchat (bobig.fr).

384

Sans doute un classique. J’ai capturé cette bestiole alors que j’évitais un piéton qui m’observait avec insistance…

386

Un pokémon volant apparaît dans mon salon. pas facile à capturer

385

387

La palme revient à ce dernier pokémon Soporifik que j’ai capturé pendant que j’étais aux toilettes. Situation surprenante.

Bref pour le moment, j’apprécie bien la nouveauté. Miss Bobig et bobig junior ont installé aussi leurs versions, on a décidé de faire partie de l’équipe des bleus pour les combats d’arène. Tout un programme.

Overwatch

Cela faisait longtemps que je cherchais un jeu qui me rappelle mes débuts sur FPS il y a vingt ans déjà (Duke Nukem 3D)

371

je faisais des allers retours vers « world of warcraft » depuis quelques mois, et je pense que j’ai trouvé le jeu qui va me faire oublier le MMORPG. Le principe est simple. Deux équipes de six jours s’affrontent dans deux mode de jeu convoi et point de contrôle.

372

Avec mon grand age je suis devenu un joueur casual depuis quelques années, et overwatch est le jeu parfait. Des personnages attachants, des parties rapides et une possibilité de compétition et de gros fun en équipe (je joue de temps en temps avec Miss bobig) Bref que du bonheur…je vous laisse, je retourne sur le champ de bataille.

373

Mes jeux du moment

Oui c’est très bien de parler de laïcité, de gueuler contre les injustices, mais il est important aussi de se détendre. Gamer depuis mon enfance, je carbure à plusieurs jeux ces derniers temps.

Street fighter 5

Dans la famille Bobig, on est des habitués à ce jeu. Depuis 6 ans, on règle nos conflits familiaux dans l’arène et ma fille me poutre régulièrement. D’ailleurs, pour contrer cette guerrière qui a maintenant 17 ans, j’ai décidé de me concentrer sur un seul personnage : ken.

309

Hearthstone

Le jeu de cartes de Blizzard. Je ne pète pas les scores car je ne joue pas assez régulièrement mais ce jeu est assez addictif et malin. Pour l’instant, j’essaie de maîtriser un deck démoniste.

hearthstone

Heroes of the storm

Dans les prochains jours je compte ré-attaquer ce MOBA, plus accessible que les LOL et DOTA2, Plus orienté soutien (soigner mes camarades de jeu) j’aime bien jouer le héros Malfurion.

hots

World of warcraft

hé oui, je continue à jouer un peu à ce jeu. De temps en temps, je retrouve avec plaisir mon personnage de Bobig le moine. Une pratique casual du MMORPG comme si j’allais faire une partie de pêche.

312

Je vous épargne les différentes parties en cours sur ma PS4…gamer un jour, gamer toujours.

Gauntlet

258

1985. Sur mon amstrad CPC flambant neuf, je lance le jeu « Gauntlet ». j’explore un donjon où mille dangers me guettent. Je peux incarner un mage, un guerrier, un elfe ou une valkyrie avec chacun leurs caractéristiques.

259

j’ai passé des heures et des heures sur ce jeu. l’ambiance heroic-fantasy me rappelait les anciennes parties de Donjons & Dragons avec mes potes de lycée. Mais ceci est une autre histoire.

Comme d’habitude, je ne veux aucun commentaire sur les graphismes.

Basketball intellivision

1980. Bruno est le seul copain qui possède la console Mattel Intellivision. une des premières consoles de jeu 16 bits sortie un an après l’Atari 2600. Une fois de temps en temps, il nous invitait pour jouer.

254

Jeu d’equipe. On s’installait dans son beau canapé et on se faisait des tournois de Basketball intellivision.

255

Je ne vous mentirai pas, j’avais envie de tuer Bruno. Enfant unique gâté pourri et mauvais joueur ! Il s’entraînait sans arrêt à ce jeu et prenait un plaisir sadique à nous humilier avec des scores terribles. Bref il jouait bien et j’étais jaloux de sa console.

Il faisait des passes précises et avait, à force de pratique, trouvé les failles pour marquer des paniers à chaque fois. Je ne pense pas me tromper en vous disant que je n’ai jamais gagné une seule partie de Basketball intellivision. Ce Bruno est donc vite devenu mon ennemi juré.

Game & watch

Début des années 80. je compense ma frustration du manque de console par l’achat de jeux électronique de poche produit par Nintendo (hé oui déjà) la série « game & watch »..Petits jeux mais grand souvenir de me balader dans les couloirs du collège et de pouvoir jouer avec les personnages Donkey Kong ou Snoopy.

252

Ces petits jeux étaient les prémisses de la future console portable de Nintendo. mais c’est une autre histoire…

Je me souviens très bien que les adultes méprisaient mon attitude de geek concentré sur un écran. Beau souvenir quand je vois maintenant les gens dans le métro ou dans la rue rivés à leur mobile.

Bambino Boxing

Au lieu de vous foutre de ma tronche. Observez le jouet que je tripatouille lors de mon noël 1980. Vous le reconnaissez ?

248

hé oui , il s’agit de mon premier jeu vidéo : Bambino boxing. Je me souviens encore de la visite chez le marchand de jouet près de la gare de Noisy le sec. Ma mère m’avait demandé de faire mon choix et mon sang n’a fait qu’un tour en voyant le packaging du Bambino boxing. La marque Bambino avait produit une série de jeux électroniques avec les thèmes aussi divers que le basket ou des combats au pistolets laser. Pour moi, cela sera donc la boxe !

249

Les six touches correspondaient aux coups de poing et positions du boxeur. j’avoue que j’étais assez fier de moi quand je me lançais dans des matchs de boxe épiques avec les copains de l’immeuble.

250

251

Images via Carlo Fumarola

The last of us

Je le répéterai assez souvent sur ce site. Je suis un casual gamer. je n’ai pas un grand temps de jeu et je progresse lentement. Cerise sur le gâteau, je suis d’un naturel gaffeur et étourdi. Mon dernier coup de cœur est le jeu « the last of us » . Dans un univers apocalyptique j’incarne Joel un homme abîmé par la vie qui doit escorter Ellie une gamine de 13 ans. Ensemble ils doivent survivre à des zombies et autres péripéties lors de leur traversée du territoire américain. C’est franchement un bon jeu qui donne l’impression de vivre une véritable aventure avec des protagonistes avec une forte personnalité. Jour après jour, je tente d’avancer dans les différents chapitres du jeu. Parfois,cela n’est pas évident

245

Dans le chapitre « quitter la ville » je suis poursuivi par des méchants pas gentils dans un véhicule armé d’une mitrailleuse. La video ci dessous se passe de commentaires.

La vidéo ne dure qu’une minute mais je suis mort une bonne dizaine de fois (Arrêtez de vous moquer). J’ai donc réussi à passer ce chapitre. Peut être un beau jour, je finirai le jeu. Je vous laisse… je dois plonger dans le fleuve avec la gamine pour fuir les assaillants . En avant pour de nouvelles aventures !!