Rentrée 2017 – 2018

Il est temps de refaire une petite mise au point de mes  activités web. Pour la rentrée 2017/2018, vous pouvez me suivre sur :

Bobig.fr :  mon portfolio en ligne qui poursuit son petit bonhomme de chemin avec des photographies et autre tripatouillages d’images. En prévision, la mise en ligne d’oldies.

Bobig.me : mon blog non officiel qui carbure sous tumblr. Ici des liens, des partages, des trucs et des bidules. un journal de bord.

Conclusion : contrairement à certaines années je me concentre sur peu de sites pour être un peu plus productif et moins m’éparpiller.

Grosse fatigue

Pas facile.  La période que je traverse n’est pas du tout facile. En fait, depuis un mois, je vais de consternations en consternations. j’étais bêtement persuadé que les choses allaient s’apaiser et pourtant c’est le contraire qui se produit. On creuse de plus en plus vers le n’importe quoi. Plusieurs exemples me viennent en tête.

1) il y a quelques jours, je tombe par hasard sur des tweets d’une personne qui explique ce qu’est un visage avec moultes définitions. Objectif, empêcher des femmes de porter le voile comme elles l’entendent.

Au début, on pense que c’est un compte parodique mais non c’est super sérieux. Une interprétation littérale d’un texte de loi que ne renierait pas le pire des intégristes.

2) La PMA. L’ouverture de la PMA à toutes les femmes, y compris célibataires et en couple homosexuel était un engagement d’Emmanuel Macron. Parfait. la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa a confirmé ce progrès en 2018. Et là…je lis la prise de position de Charlie Hebdo. ils sont contre.

Avec des arguments que ne renieraient pas la manif pour tous.

La société française s’est terriblement droitisée. A croire qu’un concours de la plus grosse connerie est lancé. Matez cette sortie de Gérard Collomb ( de quoi se mêle ce ministre de l’intérieur ?!!!)

3) les croix sur les pots de yaourt..La députée LR Valérie Boyer part en croisade contre la « disparition » des croix sur les yaourts grecs. Un truc complètement con qui est une décision de Nestlé datant de 1990 !!

Je pense que je peux encore en rajouter quelques lignes de polémiques à la con à base de Christine Angot, Yann Moix et une petite pincée de Stéphane Bern. Je vais d’indignation en indignation avec le vague sentiment qu’on plonge de plus en plus vers la bêtise la plus réac..Grosse fatigue pour une sale période.

Les artisteries de Juillet

Allez hop, on rattrape les deux mois estivaux avec les artisteries que j’ai apprécié sur mon portfolio.

Un photomontage avec plusieurs photographies d’une rose de Ronsard de mon jardin.

Un meuble en bois trouvé dans un magasin.

Un portrait d’enfance torturé par des effets.

Des cartons qui obstuaient le vitrine cassée d’un boutique sur Vincennes.

Par la fenêtre du château de Chantilly.

Une photographie de Saint Malo.

Et pour finir, j’ai re-travaillé deux peintures de mon grand-père peintre

 

Les techniques du printemps républicain

Cela fait maintenant de nombreux mois que je me heurte à la violence des laicistes principalement sur le réseau twitter. Je ne suis pas le seul à en être victime. Suite à une discussion, j’ai réalisé que les membres du printemps républicain ou apparenté usent toujours des mêmes techniques. Je vais tenter d’en faire la liste ici.

L’amalgame

quand on tente de débattre avec un laiciste. Il arrive irrémédiablement un instant où il va farfouiller vos abonnements twitter puis en tirer des conclusions. Exemple récent.

– vous espérez sans doute que votre ami Tariq obtienne la nationalité française !!
– ?

Explications : Le zigoto en question avait pisté mes abonnements puis conclu que mon abonnement à Tari Ramadan sous entendait un soutien à cet islamologue. Il n’a pas regardé que je suivais aussi Caroline Fourest ou Céline Pina. Bref, cela lui permet de botter en touche et de ne plus débattre.

L’expérience personnelle

Un classique. La principale obsession du printemps républicain est l’invasion de l’islam dans nos quartiers et / ou nos écoles. Il y aura toujours un individu qui a vu des cités envahis par les frères musulmans ou des fillettes en bas age voilées ou voile intégral à chaque coin de rue.

Si on explique que l’on connait les quartiers en question. On a invariablement la même réponse : nous sommes dans le déni. J’aborde le sujet du déni aussi dans cet article.

Le spam

certains laicistes écrivent des articles comme s’ils détenaient la vérité, oubliant qu’un blog ne reflète qu’une opinion rarement aussi fiable qu’un article de presse avec de bonnes sources. Croyant donc détenir une vérité, ils spamment chaque tweet en copiant collant le lien vers leurs articles. Un matraquage publicitaire agressif.

Si on ose critiquer la méthode, on se heurte à un dialogue de sourds. ci dessus, le spamming concernait le CCIF, ce dessous on peut constater une obsédée de l’association Lallab.

La chasse aux tweets

Dans leur tableau de chasse, le printemps républicain n’a eu qu’une seule tête : Celle de Medhi Meklat (j’en parle ici).Cela a donc inauguré une nouvelle méthode en espérant obtenir le même filon : la chasse aux tweets

j’ai moi même subi cette petite chasse mais les chasseurs sont revenus bredouilles car , chance pour moi, aucun tweet n’était ambigu ou sorti de son contexte. ils se sont donc contenté de se moquer de mes pieds (véridique)
bref, la chasse aux tweets finit par sombrer dans le ridicule le plus complet mais on assiste encore à quelques tentatives.

L’appel de la meute

Cette technique est souvent utilisé. Quand un fan de la laïcité extrême est pris en défaut, vous pouvez être certain qu’un certain nombre de ses copains vont lui venir en aide en utilisant les autres techniques ci dessus.

Le blocage

Le printemps républicain n’aime pas débattre. et un de leurs derniers réflexes quand leurs arguments sont trop faibles est de bloquer l’interlocuteur sur les réseaux sociaux. Exemple avec Laurent Bouvet qui, au lieu de débattre, fera dans la provocation infantile rompant tout dialogue.

Conclusion

Je pense que cela sera le dernier article concernant le printemps républicain. Leurs derniers excès me donnent l’impression que leurs batteries sont vides. Leur sens du débat est si consternant que seuls Yann Moix ou Raphael Enthoven font écho à leurs polémiques. Le seul hic est le danger que ce mouvement peut porter en germe. Une personne fragile ou avec un coup dans le nez qui lit la prose de ce mouvement au premier degré peut très vite imaginer que le monde entier va être sous la domination des frères musulmans. Cela peut prêter à rire mais cela peut engendrer de dangereuses situations.

Les certitudes

j’ai fait une pause de deux semaines de réseaux sociaux. je n’ai lu que les actualités via fil RSS. Retour sur Paris le mercredi 16 aout, connexion sur twitter avec mon nouveau compte, le constat est violent. En faisant défiler les listes de tweets, je n’ai lu que des certitudes. Sur tous les sujets : Politiques, religion, terrorisme…

On affirme, on colle des images venant d’un site non officiel en se faisant passer pour des spécialistes. On interprète des textes comme bon nous semble, on regarde une caricature en n’y voyant qu’un seul sens. Sur les réseaux sociaux, les gens sont fous. Le dernier exemple concerne Charlie Hebdo avec sa couverture.

Suite à ce dessin, une polémique est née sur twitter, chacun y allait avec ses arguments et surtout ces certitudes. Ce n’est un secret pour personne, je n’apprécie pas Charlie Hebdo depuis de nombreuses années. J’ai été biberonné avec celui de Choron, Reiser et Cavanna. Quand j’ai vu cette caricature, j’ai tout de suite su que c’était un dessin raté. Non pas parce que je suis spécialiste de la caricature mais parce que dans les minutes qui ont suivi son apparition, j’ai vu ça :

Les jours qui suivaient, certains défendaient la caricature au nom du droit au blasphème, d’autres citaient des sourates en islamologue avertis, certains faisaient des statistiques sur le nombre de couverture consacrées au catho ou autres par rapport à l’Islam pendant que d’autres criaient à l’islamophobie. Tout pouvait se tenir. sauf qu’à mon humble avis, une caricature qui peut être reprise par un site d’extrême droite, cela pose un sérieux problème et cela s’appelle un dessin ratée. Tout simplement.
Siné aurait crevé la bouche ouverte plutôt que de voir un de ces dessins repris par le journal facho « minute ». On vit dans une autre époque où les frontières entre gauche et droite, entre fachos et laicistes sont de plus en plus étroites. c’est un sacré bordel.

Depuis le 16 aout, j’ai vu ainsi plusieurs polémiques se succéder. Toujours le même sujet : l’islam, les musulmans, le danger d l’islam politique…fatigant. Mais une chose m’a rassuré. Quand je suis retourné au boulot , j’ai constaté un truc avec les premières discussions à la machine à café. Personne ne parlait de Charlie Hebdo et des autres polémiques. Cela tournait plutôt sur les salaires, le chomage et le pouvoir d’achat. A croire que les réseaux sociaux et le monde réel sont deux univers différents. Heureusement.